Trump dit qu’il n’y a « aucune chance » que Musk achète Twitter en raison du grand nombre de « bots ou de comptes spam »

Article original datant du 16/05/22

L’ancien président Donald Trump a déclaré samedi qu’il n’y avait « aucune chance » qu’Elon Musk achète Twitter à « un prix aussi ridicule » tout en pointant du doigt le nombre de faux comptes et de bots sur la plateforme de réseaux sociaux.

Trump a fait ces commentaires sur sa propre plateforme de réseaux sociaux, Truth Social, peu après que le magnat de la technologie milliardaire Musk ait annoncé que son accord pour acheter Twitter était « temporairement suspendu » jusqu’à ce que des informations détaillées soient disponibles, prouvant que les bots ou les faux comptes représentent moins de 5 % des utilisateurs de la plateforme.

« Il n’y a aucune chance qu’Elon Musk achète Twitter à un prix aussi ridicule, d’autant plus qu’il réalise qu’il s’agit d’une entreprise largement basée sur des BOTS ou des comptes de spam », a écrit Trump.

« Faux quelqu’un ? » a-t-il ajouté.

« Le temps que vous vous débarrassiez d’eux, si tant est que cela puisse être fait, qu’avez-vous ? Pas grand-chose ? S’il n’y avait pas eu ces ridicules frais de rupture d’un milliard de dollars, Elon serait déjà parti depuis longtemps. »

L’ancien président a ensuite vanté les mérites de sa propre plateforme, ajoutant qu’à son avis, elle était « bien meilleure que Twitter » et qu’elle « explose absolument » avec un « engagement incroyable ! »

Dans son post concernant les faux comptes ou les comptes de spam du 13 mai, Musk a partagé un rapport de Reuters datant du début du mois de mai et indiquant que Twitter avait estimé dans un dépôt que les faux comptes ou les comptes de spam représentaient moins de 5 % de ses utilisateurs actifs quotidiens monétisables au cours du premier trimestre.

Twitter a déclaré dans son dépôt du 28 avril (pdf) qu' »il existe un certain nombre de comptes faux ou spam sur notre plateforme ».

« Nous avons effectué un examen interne d’un échantillon de comptes et estimons que la moyenne des comptes faux ou spam au cours du premier trimestre 2022 représentait moins de 5 % de nos mDAU [utilisateurs actifs quotidiens monétisables] au cours du trimestre« , a ajouté la société.

« L’accord Twitter est temporairement suspendu dans l’attente de détails étayant le calcul selon lequel les comptes faux/spam représentent effectivement moins de 5 pour cent des utilisateurs« , a déclaré Musk dans son message sur Twitter.

L’annonce a fait chuter les actions de Twitter.

Cependant, Musk l’a suivie d’un deuxième post peu après, notant qu’il est « toujours engagé » dans l’acquisition et expliquant que son équipe fera un « échantillon aléatoire de 100 abonnés de Twitter » pour connaître le pourcentage de faux comptes.

« J’invite les autres à répéter le même processus et à voir ce qu’ils découvrent« , a ajouté le PDG de Tesla.

Il a été annoncé le mois dernier que Musk allait privatiser Twitter pour 54,20 dollars par action, ce qui valorise l’entreprise à environ 44 milliards de dollars. L’homme d’affaires a déclaré que s’il réussit à acheter Twitter, il a l’intention d’authentifier tous les humains réels sur la plate-forme.

« Si notre offre d’achat de Twitter réussit, nous vaincrons les robots de spam ou nous mourrons en essayant« , a déclaré Musk dans un post du 21 avril. Il a fait suivre ce message d’un engagement à « authentifier tous les vrais humains ».

Par ailleurs, Musk a déclaré qu’il rétablirait le compte Twitter de Trump si son opération s’avérait fructueuse, affirmant que la décision de la plate-forme de réseaux sociaux de bannir Trump était « moralement mauvaise. »

Trump a été définitivement suspendu du réseau social en janvier 2021, après qu’il ait été accusé de violer la politique de « glorification de la violence » de l’entreprise.

« Je pense effectivement qu’il n’était pas correct de bannir Donald Trump« , a déclaré Musk lors d’une conférence du Financial Times le 10 mai. « Je pense que c’était une erreur parce que cela a aliéné une grande partie du pays et n’a finalement pas permis à Donald Trump de ne pas avoir de voix« , a-t-il ajouté.

Pour l’instant, cependant, Trump n’a pas l’intention de revenir sur Twitter.

SOURCE